Laurence Marthouret

Chorégraphe

Après une formation au RIDC (Rencontres Internationales de Danse Contemporaine), elle se perfectionne auprès de grands interprètes et maîtres comme Hans Züllig, Meg Harper, Martin Kravitz et auprès des danseurs de la Trisha Brown Dance Company, Greg lara, Shelley Senter et Irène Ultman. Elle est interprète pour Marie-Christine Gheorghiu avec qui elle se forme à la Technique dʼanalyse du mouvement Laban-Bartenieff et pour développer cette pensée du mouvement et se forger un outil de composition elle suit les études dʼAnalyse du Mouvement et de Notation Laban au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris auprès de Jacqueline Challet- Haas. Elle va suivre également le cursus de composition chorégraphique du Centre de Recherche et Composition Chorégraphique de lʼAbbaye de Royaumont auprès de Susan Buirge. Elle a collaboré et a été interprète plusieurs années pour la compagnie de Myriam Gourfink.

Dans sa démarche personnelle elle développe une série de solos où elle explore limites et contraintes qu’elle se fixe comme principaux paramètres d’écriture chorégraphique et s’intéresse principalement au rapport danse-son autant sous l’aspect sensible que dans l’écriture de la partition dʼoù ses fréquentes collaborations avec des compositeurs dont Patrick Marcland et Anne Sedes. Elle intègre dans son travail les nouvelles technologies pour l’interaction de la danse avec le son et l’image et crée plusieurs pièces interactives : «Proposition II» à la Villette Numérique 2002 à la Cité des Sciences et de lʼIndustrie à Paris, «Espaces Sensibles» présentée au Palais de Tokyo en janvier 2005 pour le festival Portées à lʼécran et au Cube-Art 3000, «Monade» 2008-2011 présentée au Cube et aux festivals Musica (Strasbourg) Manca (Nice) 2012 et Musica Electronica Nova ( Wroclaw), «Meltem» 2015 créée au au Klap pour le festival les Musiques à Marseille du GMEM et le Festival Manca du CIRM à Nice. Elle développe un univers particulier et sensible, organique et technologique. Laurence Marthouret a participé à la dernière création de Sandrine Nicolas, ÎlOt.