BRUMES

BRUMES

Un récit pour une comédienne et un dispositif lumière.

à partir de 12 ans.

(Dispositif autonome conçu pour être installé dans les établissements scolaires).

 

 

«L’histoire de ma vie n’existe pas. ça n’existe pas.

Il n’y a jamais de centre.

Pas de chemin, pas de ligne.

Il y a de vastes endroits où l’on fait croire qu’il y avait  quelqu’un,  ce n’est pas vrai, il n’y avait personne.»

Extrait de « L’amant » de Marguerite Duras

 

 

Le Sujet
« Brumes », c’est la voix d’une jeune fille qui fugue. Une échappée, les yeux embués. Juste avant, la porte de la voiture de sa mère s’ouvre, elle lui hurle de sortir. Des hurlements de plus, des hurlements de trop. BRUMES ne correspond pas à la fille dont
sa mère rêvait. BRUMES ne correspondra jamais. Alors il faut partir. Elle part. Elle est prête à sauter les barrières et à errer dans les zones interdites. Une fugue immobile à grandes enjambées verbales.

« Brumes » s’adresse plus particulièrement aux adolescents. Cette période de la vie où nous naviguons entre brouillard et clairvoyance. Ce moment tragique où le monde s’écroule et où l’on se sent pousser vers un autre, encore incertain. Les cartes sont rebattues. Rien ne sera jamais plus comme avant. Il faut chercher ses propres vérités, conquérir la vie … Alors on requestionne les règles, on invente d’autres lois.

 

La Forme
Une actrice au centre d’une cabine ouverte. Cet espace scénique mobile – la cabine, représente le sas, le seuil et l’espace mentale de la « cavale ». L’interprète dit les mots sur une musique préenregistrée qu’elle fait évoluer grâce à des pédales d’effets qui permettent de manipuler le son et la voix. Elle crée en direct une scénographie sonore qui participe à la dimension introspective du récit.

« Brumes » est une forme autonome conçue pour aller directement dans les établissements scolaires.
Au moyen d’un dispositif léger, transformer l’espace, ouvrir une fenêtre improbable et poétique sur un lieu familier et quotidien – la classe, le CDI, la salle de permanence …

C’est après de nombreux ateliers d’écriture, auprès d’adolescents, animés autour de « KRIM » ma dernière création, que j’ai eu envie d’écrire pour eux. Je cherche à travers ce nouveau récit, à explorer la source de leur ambivalence, entre un besoin viscéral de se sentir respecté et un non-respect quasi pulsionnel des règles. A travers la voix de Brumes, retranscrire leur sensibilité à fleur de peau qui s’exprime par des attaques défensives, et leur capacité à réinventer et à reconfigurer le monde qui les entoure.

 

Production (en cours)

Spectacle produit par la compagnie Echos Tangibles en partenariat avec L’Espace Sarah Bernhardt à Goussainville…

 

D’octobre 2018 à Janvier 2019, L’autrice Sandrine Nicolas sera en immersion dans des classes de 3ème et 5ème

du collège Robespierre à Goussainville, en partenariat avec L’Espace Sarah Bernhardt.

Elle réalisera des ateliers d’écriture autour de la thématique qu’elle souhaite développer dans BRUMES. 

L’équipe

Écriture et mise en scène : Sandrine Nicolas
Création musicale : Théo Girard
Interprétation : Aurélia Arto
Conception de l’installation lumineuse et création lumière : Leslie Horowitz
Scénographie : Aurélie Thomas
Conception du système sonore : Thierry Balasse

 

 

Dossier artistique – Brumes 3